L’ANGDM présente son ouvrage collectif en Occitanie

, par Souad Daho

Mercredi 28 novembre 2018, c’est à l’hôtel de ville de la Grand’Combe que le Directeur général de l’ANGDM, Michel Pascal et le Président du comité d’histoire installé auprès de l’agence, Jean-Charles Besson ont présenté la Mine en France : Histoire industrielle et sociale.

L’évènement a réuni les principaux partenaires de l’agence, dont plusieurs anciens directeurs de l’école des Mines d’Alès, des maires, des représentants des bailleurs, des syndicats.

Après une lecture transversale de l’ouvrage et de la spécificité des substances extraites dans la région, une table ronde sur les thèmes des écoles des mines et de la reconstruction du territoire marqué par la mono-industrie minière a rythmé la présentation.

La Mine en France : Histoire industrielle et sociale consacre deux chapitres aux écoles des mines. Jean-Claude Duriez et Bruno Goubet, deux anciens directeurs de l’école des mines d’Alès ont approfondi la réflexion autour d’une double approche : le mot « mine » est devenu un label d’excellence et les écoles des mines ont dans leur histoire contribué à la promotion sociale des étudiants qui les fréquentaient. L’obtention de bourse d’études a favorisé ce phénomène.

Monsieur Patrick Malavieille a ensuite pris la parole pour témoigner sur la dure reconstruction du territoire après la fin de l’exploitation charbonnière. « Notre territoire n’est pas foutu » a-t-il martelé. Le Maire de la Grand Combe reconnait que le traumatisme de la fermeture des entreprises minière est ancré dans les esprits et a déclaré « il est plus facile de transformer les paysages que les mentalités". Il a pris l’exemple de la manifestation "charbon ardent" semaine de festivités autour de la date de la Sainte-Barbe, appellation qui a peiné à s’imposer en tant que telle.

Rendez-vous est pris à Blanzy pour une nouvelle présentation le 3 décembre.