Le Louvre-Lens et l’ANGDM : un partenariat culturel et social

, par Souad Daho

L’accès à la culture pour tous !

Aller au musée ou au cinéma, visiter une expo sont autant d’activités culturelles à faire en famille ou entre amis. Sauf que parfois, l’hésitation liée au coût ou des difficultés liées à l’accessibilité peuvent être des freins.

C’est pourquoi, l’agence cherche à consolider sa politique en orientant son offre de loisirs vers une dynamique axée sur les sorties à forte valeur culturelle. Afin d’atteindre cet objectif, les équipes régionales de l’agence s’appuient sur les relais partenariaux et valorisent le patrimoine local du bassin minier du Pas-de-Calais.

Aussi, les 7 et 14 octobre derniers, deux visites ont été organisées au Louvre-Lens. Et le succès était bien au rendez-vous puisque 200 personnes au total y ont participé. Beaucoup de nos bénéficiaires ont d’ailleurs exprimé leur reconnaissance et leur joie de pouvoir venir au Louvre-Lens, dans l’un des plus beaux musées de France.

Convention de partenariat avec le plus grand musée du Pas-de-Calais : une première pour l’agence

Certains confiaient à Virginie Aviez, en mission d’appui social au service de la politique vacances de l’agence : « C’est la première fois que je viens au Louvre-Lens », « J’habite à côté du musée mais j’ai jamais osé venir seule, en groupe c’est plus facile ! », « Les tableaux, les photos, le musée, tout est magnifique ! ».

Cette première expérience étant plus que réussie et appréciée des bénéficiaires, le Louvre-Lens et l’ANGDM ont décidé de signer une convention de partenariat. L’objectif étant de faire profiter aux retraités miniers des nombreuses expositions proposées par le musée et de la fameuse « galerie du temps ».

Deux expositions empreintes de nostalgie pour les retraités mineurs

Construit sur un ancien carreau de mine de charbon, le musée du Louvre-Lens se veut être le symbole de la politique de reconversion du bassin minier du Pas-de-Calais. Depuis le mois de septembre, une rétrospective sur la peinture polonaise du 19e siècle commémore le centenaire de la signature de la convention entre la France et la Pologne « relative à l’émigration et à l’immigration », laquelle a entrainé l’arrivée de centaines de milliers de mineurs Polonais dans cette région.

Une histoire qui fait écho à la trajectoire individuelle et familiale de nombre de nos bénéficiaires. Certains découvraient ou se souvenaient du parcours de leurs parents ou leurs grands-parents. En désignant un personnage sur une peinture, tout ému, un visiteur déclarait « C’est exactement le portrait de mon grand-père. C’est incroyable ! ».
Nouveauté pour les participants : l’expo Pologne : peindre l’âme d’une nation a été encadrée par un médiateur culturel qui a su captiver l’intérêt et sensibiliser chaque groupe aux détails et aux messages des artistes.

Avec Kasimir Zgorecki, Photographier la "Petite Pologne", les retraités miniers sont ensuite rentrés dans un univers tout en noir et blanc. La spécialité du photographe était de « tirer » le portrait en noir et blanc des émigrés polonais de la région de Méricourt. Ce choix artistique immortalise davantage l’histoire intime des modèles tout en laissant la trace d’un quotidien sobre et touchant. Une reproduction du studio photo de Zgorecki et des habits traditionnels polonais étaient à la disposition des visiteurs. Chacun a pu repartir avec sa photo, des fous-rires et des souvenirs plein la tête.

L’ANGDM, garante de la rupture de l’isolement

Ce nouveau partenariat est un exemple supplémentaire de la volonté de l’agence de briser certains préjugés faisant du musée un lieu réservé à une certaine forme de culture élitiste. Au contraire, l’ANGDM cherche à accompagner les bénéficiaires vers une offre culturelle qui n’exclut personne et qui réunit les anciens mineurs de fonds autour d’une histoire qui leur est commune, autour d’un riche patrimoine qui fait l’originalité de ce territoire du Pas-de-Calais.

C’est encore un pari réussi pour le Pôle vacances et loisirs qui œuvrent à renouveler les programmes de sorties de proximité pour les retraités miniers pour favoriser les échanges, les rencontres dans une ambiance toujours conviviale.